Logo

Eugénie VINÇON

Ostéopathe D.O


Membre du S.F.D.O Logo SFDO


Ouvert du Lundi au Samedi 
sans interruption
de 8h00 à 20h00

130 rue de Lille
59223 RONCQ

Tél :06 29 90 02 16



L'ostéopathie et les problèmes d'allaitement

Lorsqu’un bébé n’arrive pas à ouvrir assez grand la bouche, à bien placer ses lèvres ou encore à bien utiliser sa langue pour comprimer le mamelon de la mère, il ne peut pas stimuler correctement la production de lait. La mère peut alors avoir l’impression de "manquer de lait". Elle pourrait aussi ressentir de la douleur due à l’impossibilité pour l’enfant d’avoir une bonne prise du sein.

Il peut être intéressant de consulter un ostéopathe pour voir si l’enfant est physiologiquement capable de se positionner correctement. Lors de l’accouchement, certaines structures peuvent être compressées, déplacées, affectées, et perturber ainsi le déroulement normal de la succion, donc de l’allaitement. En dégageant les structures responsables mécaniquement et neurologiquement de la succion, l’enfant peut améliorer sa succion et ainsi arriver à prendre le sein, donc à permettre la réussite de l’allaitement. Parfois, le simple fait de dégager les articulations de la mâchoire permet au bébé d’ouvrir la bouche plus grande, donc de corriger la mise au sein, d’augmenter la production de lait et de diminuer la douleur chez la mère.

Les cas où une mère ne peut pas allaiter sont très rares, mais les bébés qui ont une mauvaise succion se rencontrent fréquemment. Et l’allaitement dépend de la succion.

Conséquences de l’accouchement

Une autre chose à considérer : les interventions lors de l’accouchement. De très nombreuses études ont étudié les impacts des diverses interventions possibles lors de l’accouchement. Certaines de ces études ont aussi vérifié le lien entre ces interventions et l’allaitement. Une tendance générale s’en dégage : plus naturel est l’accouchement, mieux semble se dérouler l’allaitement, qui dure ensuite plus longtemps. Par exemple, l’induction du travail (par administration d’ocytocine synthétique) augmente la force des contractions, ce qui accroît la pression sur le bébé, donc augmente les risques de moulage crânien, d’asymétrie crânienne ou de désalignement de la base du crâne. Il peut donc y avoir perturbations des fonctions nerveuses et des structures impliquées dans l’allaitement. L’utilisation de la ventouse obstétricale ou des forceps peut aussi entraîner le même genre d’effet. Des manipulations crâniennes en ostéopathie peuvent aider à résoudre ces problèmes.
Bref, l’allaitement est un processus complexe qui peut être influencé par plusieurs facteurs, par exemple la succion du bébé, le positionnement pour l’allaitement ou encore la longueur du frein de langue du bébé. Il faut donc bien connaître ces facteurs, savoir les évaluer et les corriger si nécessaire. L’intervention en ostéopathie dans le cadre des problèmes d’allaitement peut certainement s’inscrire dans une collaboration avec d’autres spécialistes pouvant agir sur ces différents aspects du problème.

Prendre rendez-vous en ligne

Eugénie VINÇON – Ostéopathe D.O. - 130 rue de Lille – 59223 – RONCQ

Tél: 06 29 90 02 16